Etienne Rey | Bio

Titulaire d’une maîtrise en Arts Plastiques à l’Université d’Aix-en-Provence, et d’un Post Diplôme en architecture au laboratoire GAMSAU (Groupement d’Etudes Appliquées aux Méthodes Scientifiques de l’Architecture et de l’Urbanisme), en création numérique.

Etienne Rey débute son activité artistique en 2001, il est résident à la Friche la Belle de Mai et artiste associé à ZINC de 2001 à 2009. Artiste associé à Seconde Nature de 2010 à 2012

Fondation de l’atelier des Ondes Parallèles en 2007, atelier de création et d’expérimentation dans le domaine des arts plastiques et de l’architecture.

La démarche mise en oeuvre consiste à interroger les dimensions plastiques, sonores et l’espace perceptif. Ceci constitue la matière première propice à la construction de formes évolutives.

La démarche suit un même objectif : aborder notre monde sous un angle phénoménologique pour révéler des mécanismes d’organisations, de relations génériques. En outre, tout élément ou entité est en relation et agit sur son entourage tout autant que son entourage agit sur lui, c’est un principe de coexistence.

La question de l’interrelation est au centre du processus et s’exprime au travers des collaborations avec des musiciens, ingénieurs, chercheurs, qui traduisent aussi un processus d’écriture.

Une première phase de travail se caractérise par l’interrogation de la notion d’écriture interactive, au travers de trois créations, qui aboutirons à l’élaboration d’un moteur d’intelligence artificielle alliant intelligence sociale, mouvement et génération sonore.

Deuxième phase, depuis 2007, l’axe de travail consiste à croiser les dimensions matérielles et immatérielles. Il s’agit à présent de nous placer à l’intérieur de ce dispositif et de mettre en scène nos perceptions afin d’interroger les relations que nous entretenons avec le monde. Ces relations se basent sur des principes de coexistence dûs autant par notre présence que par nos actions.

Étienne Rey à la Biennale Nemo

Paris - Jusqu’au 31 janvier 2016

Étienne Rey présente sa nouvelle installation Élasticité Dynamique au Cent Quatre, dans le cadre de la biennale internationale des arts numériques, Némo.
Exposition visible jusqu’au 20 février 2016
Retrouvez l’ensemble des informations sur le site de la biennale Némo

Élasticité dynamique absorbe le réel et y additionne le fictif pour construire un espace démultiplié évoquant l’infini ; l’œuvre crée l’expérience d’un espace matériel et immatériel démultiplié. Il s’agit d’une recherche plastique qui prend forme au travers d’une série de sculptures et d’installations. Chacune des pièces permettra d’explorer une nouvelle relation au réel.

Les installations sont composées d’objets géométriques constitués d’une matière réfléchissante et transparente. La forme et le volume de ces objets correspondent à des logiques d’ordonnancement que l’on retrouve dans la nature. Les volumes dotés d’une capacité de réflexion ordonnée font apparaître de nouveaux espaces. L’inscription du mouvement ajoute une nouvelle forme d’émergence et d’apparition d’espaces virtuels auxquels s’ajoute l’incidence du point de vue. Cela engendre une dynamique démultipliée de la composition de l’espace immatériel. À cette dimension visuelle se conjugue l’expérience de l’espace sonore. Le son est émis dans des directions précises permettant d’introduire des positions spécifiques dans l’espace, qui entre en résonance avec l’apparition de certains phénomènes cristallins.

EtienneRey-Elasticite dynamique (simulation) from Etienne Rey on Vimeo.

Etienne Rey : Elasticité dynamique : Expansion, Trame, Lignes sonores

EQUIPE :
Etienne Rey, Artiste plasticien Wilfried Wendling, Compositeur Laurent Perrinet, Chercheur en Neurosciences -à l’INT / CNRS-AMU Atelier Ni : accompagnement conception Gauthier Le Rouzic : électronique Lucie Evans : Assistante Remerciements : Guillaume Stagnaro

PRODUCTION DÉLÉGUÉE :
Seconde Nature

SOUTIEN :
DRAC PACA _aide individuelle à la création REGION PACA _ CAC art visuel

CO-PRODUCTION :
ARCADI La Muse en Circuit, centre National de création musicale. CNRS-AMU / INT, Institut de Neurosciences de la Timone