Earth to Disk

Réalisés avec Flo Kaufmann et le label ArtKillArt

JPEG Earth to Disk propose une transposition des reliefs du globe terrestre à l’échelle du microsillon d’un vinyle. Ses reliefs sont alors lisibles par une platine classique. Chaque face de ce 33 tours reproduit un hémisphère, commençant avec l’équateur à l’extrémité pour finir avec le pôle au centre. Lors de la lecture, l’enchaînement des informations d’altitudes parcourues par le diamant est directement transposé en vibrations sonores audibles. On peut reconnaître à chaque rotation du disque des motifs sonores correspondants au relief des continents traversés. La gravure de ces informations d’altitude sur la surface du disque, fait apparaître en retour une légère image de la terre, nous rappelant les représentations diffusées depuis la conquête de l’espace. Cet objet rappelle également la terre plate de Thalès, telle qu’elle est toujours représentée par la Flat Earth Society, un regroupement d’individus qui défendent jusqu’à aujourd’hui le fait que la terre soit plate.

Trois variations autour de ce disque sont présentées dans l’exposition :

MATRICE
2011 - deux moules en nickel


Les matrices sont les empruntes des deux faces du disque en devenir. Ces moulages en nickel sont à la fois utilisés comme négatifs pour les processus de reproduction des vinyles, et comme positifs pour la conservation des oeuvres sonores.

VINYLE
2011 - disque vinyle, platine 33t, casque, éclairage


Une platine vinyle avec casque est mise à disposition pour l’écoute libre du disque. Une lampe col de cygne rend visible certaines spécificités visuelles de cet objet.

VIDEOS
2012 - installation vidéo


La lecture de chaque face du disque a été filmée. Les deux vidéos sont projetées simultanément.