• Installation ©Antoine Milian

Antoine Milian | Installation

Installation | Paris | France

L’installation, présentée par Antoine Milian, rend hommage aux premières consoles de jeux vidéo. Cette pièce fourmillante, baroque, place la NES au centre d’un univers plastique.

Objet de quête, trésor ultime elle devient l’élément principal, sacré. Autour de cet épicentre s’organise un parcours labyrinthique, qui mène à l’idole, composé d’enchevêtrements de plateaux issus d’un monde commun transfiguré par l’esthétique du jeux vidéo, un univers familier et fantasmé mêlé de tissages de rallonges et fils électriques, de fragments de rembourrage de canapé, de restes de goûters, de composants électroniques, de chocolat chaud renversé, le tout transpercé par des câbles électriques dont les sillons organisent les voies du dédale menant au centre.

Habitant ce substrat physique, les traces mémorielles de l’univers virtuel parcourent de façon processionnaire l’installation vestige, sous la forme d’animation (vidéo-projetée). L’animation vidéo répond à l’installation physique, par une succession de scénarii animés, de micro histoires, qui font écho aux éléments, donnent vie au dispositif, irriguent les voies et canaux de ce vaste monde : on y retrouve une meute de bestioles pixelisées, de crabes spatiaux, de fantômes et autres petits monstres, qui circulent frénétiquement sur la map circonstancielle, pèlerins désincarnés gardant l’objet sacré au coeur de leur cité.

http://antoine.milian.free.fr