• sylt ©Editions du réel

Invitation Image de Ville #1

Mercredi 6 octobre 2010

Seconde Nature, Aix-en-Provence

Seconde Nature et Image de Ville ont le plaisir de présenter, cette année, les pépites d’un partenariat engagé à l’occasion de l’édition 2009 du festival Image de Ville.

Infos pratiques

Entrée gratuite + adhésion saison à 3€
valable du 1/10/2010 au 30/06/2011

Ouverture des portes à 19h / fermeture à minuit.
Restauration possible sur place.

Accès : Seconde Nature, 27bis rue du 11 novembre, Aix en Provence (rue perpendiculaire au cours Sextius).


Agrandir le plan

Chaque 1er mercredi du mois Image de Ville revisite notre espace à coups de grand écran et de rencontre en parsemant de-ci de-là, des transats dans la salle. Chacune des projections sera également suivie d’une rencontre entre cinéma et architecture.

Sylt à perte de vue

Un documentaire de Samuel Bester – 2008 – 50 minutes

L’île de Sylt, en Allemagne du Nord, est en sursis. Chaque année, les tempêtes de la Mer du Nord grignotent un peu plus les morceaux d’un paysage austère mais précieux comme un joyau. Au drame de la disparition annoncée de l’île répondent alors les gestes frénétiques et obsessionnels des hommes.

Habitants et scientifiques mènent un combat acharné pour protéger l’île contre les vents et marées : les falaises sont renforcées, les plages reconstituées, les digues rehaussées... Tout est tenté pour freiner le déchaînement de la nature et préserver cet environnement, devenu avec le temps, de moins en moins “naturel”, de plus en plus interdit (les terrains sont clôturés, les dunes sont inaccessibles...).

Malgré toutes les technologies sophistiquées employées pour préserver ce site, le combat mène invariablement au même constat : les forces du climat se jouent de l’homme et de ses efforts pour le contenir. La nature poursuit son évolution et l’homme, tel Sisyphe, sa lutte ancestrale pour la domination des forces de la nature.

La projection sera suivie d’une rencontre entre Samuel Bester, cinéaste, et Joël Ricorday, paysagiste.