Jono Podmore aka Kumo

Né à Liverpool en 1965, Jono quitte sa ville natale à l’âge de 18 ans pour intégrer l’université de Middlesex afin d’y étudier les musiques électroniques.
Il compose alors pour le théâtre et la télévision et intègre le célèbre groupe indie The Corn Dollies en tant qu’arrangeur et violoniste. Plus tard, il travaillera avec des artistes tels que Jamiroquai, The Shamen, Jhelisa ou encore avec des labels comme Big Life, Dorado, Polygram.
Il rejoint en 1994 les studios Watershed à Londres et travaille en étroite collaboration avec Plink Plonk Records. Kumo s’impose définitivement en tant qu’artiste avec la sortie de son premier album Kaminari qui reçoit d’élogieuses critiques. En 2000, il sort son deuxième album 1+1=1 sur Spoon records (Spoon 46). Il enchaîne alors les tournées dans de nombreux festivals dont le Sonar en Espagne, le London Jazz festival et participe à la tournée du The Can Solo Projects. Le premier album qu’il réalise avec Irmin Schmidt, Masters of Confusion (Spoon 45), fera l’objet d’une sortie mondiale en 2000. Puis, à l’occasion du festival Electronik, les deux artistes créent pour le Barbican Centre l’installation sonore Flies, Guys and Choirs. En 2008, Kumo et Irmin Schmidt sortent un nouvel album : Axolotl Eyes.
L’année suivante, Kumo travaille sur le projet « Horrorshow » et développe 9 bandes sons pour 9 courts-métrages et fonde la même année un nouveau collectif de musique électronique analogique : Metamono, collectif toujours en activité en 2011.

www.myspace.com/kumosolo