• framework by LAb[au] (DR)

Du 2 juin au 11 juillet

Exposition | De l’art cinétique à l’art numérique

Cette exposition met en vis-à-vis le patrimoine architectural et plastique de la Fondation Vasarely avec des créations artistiques contemporaines privilégiant une approche transversale des arts dits numériques, du design et de la création sonore.

Il s’agira ici de mettre en perspective les œuvres in situ dites « intégrations » et certaines sérigraphies du maître de l’Op Art, Victor Vasarely, une sculpture du père de l’art cybernétique, Nicolas Schöffer – chronos b - avec certaines des créations les plus en pointes dans le domaine des arts dits numériques. Si la fondation Vasarely, véritable temple de l’art cinétique, fait également résonance avec les créations graphiques les plus contemporaines, nous éprouverons ici l’empreinte du temps, le vocabulaire et la syntaxe plastiques de l’un nourrissant la créativité et la maîtrise technologiques des autres. Nous mettrons notamment en lumière la posture des créateurs-développeurs d’aujourd’hui, qui, à l’instar de Victor Vasarely et Nicolas Schöffer, se nourrissent de la même empreinte implicite des bouleversements liés aux technologies de leur époque.

Cette exposition collective donnera lieu à une publication monographique du collectif LAb[au].

LAb[au] | Framework f5X5X5

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Belgique, 2007-2009

framework by LAb[au] framework by LAb[au] framework by LAb[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] framework by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Framework f5X5X5 by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Framework f5X5X5 by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Framework f5X5X5 by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Framework f5X5X5 by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Framework f5X5X5 by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Sculpture lumineuse et cinétique, Framework est constitué de 5 modules de 2x2m divisé en 5x5 éléments carrés constituant une matrice de 5x5x5. Les 375 ‘frames’ (cadre en français), certains statiques, d’autres cinétiques, sont équipés de LED éclairant leurs champs. Ils forment des éléments programmés proposant différents modes d’opération cinétiques et lumineux. Le socle de l’installation abrite quant à lui 50 capteurs infrarouges, permettant à la sculpture d’interagir avec la présence et la position des spectateurs. L’installation est une surface de communication transcrivant des données environnementales en un jeu de lumière, de mouvements et de reflet.

www.lab-au.com

LAb[au] | Framework notations

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Illustrations, Belgique, 2008

Les framework notations sont une série d’illustrations imprimées, générées par ordinateur. Il y figure la mise à plat du mouvement d’un cadre de la sculpture lumino-cinétique qui porte le nom de ‘f5x5x5’. Chaque position est un pas, une itération, dans la série de calculs qui forment un programme, un algorithme. Chaque tirage est le résultat d’un programme spécialement développé, il délivre les processus qui lui sont inhérents sous forme de représentation visuelle.

www.lab-au.com

LAb[au] | Pixflow / SwarmDots

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Belgique, 2006-2007 / 2009

Pixflow / SwarmDots by LAb[au] Pixflow / SwarmDots by LAb[au] Pixflow / SwarmDots by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Pixflow / SwarmDots by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Pixflow / SwarmDots by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Pixflow / SwarmDots by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Pixflow / SwarmDots by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Basé sur la simulation par ordinateur de forme d’essaim et l’étude du comportement social d’un groupe, PixFlow et Swarmdot sont des œuvres génératives traduisant ces règles en un jeu abstrait et sans fin de lignes et de points qui traversent les écrans. Colonnes transparentes en forme de T , montrant l’avers et l’envers, le résultat et sa fabrication (cartes électroniques et câblage apparents), elles constituent un totem des temps modernes, revendiquant un art technologique où la poésie a toute sa place.

www.lab-au.com

LAb[au] | Chrono.prints

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Belgique, 2009

chrono.prints by LAb[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] chrono.prints by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Chrono.prints by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Les chrono.prints sont une série de 24 images générées par ordinateur, se basant sur les 24 heures de temps d’une journée, soit 86400 secondes, attribuant les unités de base du temps à des couleurs primaires de la lumière. Les heures deviennent le rouge, les minutes le vert et les secondes le bleu créant des textures chromatiques. Les chrono.prints font partie de la série « chrono » qui comprend également "Chrono.tower " une œuvre d’art lumineuse déclinée sur la tour Dexia à Bruxelles, et créée sur le même concept.

www.lab-au.com

LAb[au] | Particle Synthesis_06/10

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Belgique, 2006-2010

Particle Synthesis_06/10 by LAb[au] Particle Synthesis by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Particle Synthesis by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Particle Synthesis by Lab[au] / Fondation Vasarely ©Lab[au] Particle Synthesis by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet Particle Synthesis by Lab[au] (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

”Tout son est un amalgame de grains, de particules sonores élémentaires, de quanta sonores.” Iannis Xenakis in ‘Formalized music : thought and mathematics in composition’ (1971).   Le projet ‘particle synthesis’ allie un moteur de rendu visuel de particules, avec la synthèse du son du type granulaire, une recherche motivée par la possibilité de faire converger les paramètres visuels, sonores et spatiaux en temps réel au sein de l’espace électronique, qui seraient autrement et individuellement, ni visible, ni audible. ‘particle synthesis’ jette un pont entre l’art génératif et le traitement du son en temps réel par le biais de la diffusion spatiale du son, de la lumière et de l’image tout en explorant l’esthétique du medium numérique.

www.lab-au.com

Zimoun | 425 Prepared DC-Motors / Filler Wire 1.0mm

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Suisse, 2010

216 DC-Motors / Filler Wire by Zimoun (DR) 425 Prepared DC Motors / Filler Wire 1.0mm by Zimoun (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet 425 Prepared DC Motors / Filler Wire 1.0mm by Zimoun (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Les sculptures sonores et les installations de Zimoun articulent dans des mouvements sensibles et poétiques des machineries dont la simplicité structurelle crée une série complexe de relations et d’interactions permanentes entre l’organique et l’artificiel. Le travail présenté ici, dans la lignée de ses recherches artistiques, s’intéresse à l’étude des comportements complexes au travers du son et du mouvement, utilisant des multiples dont les compositions interrogent la création et la dégénérescence des motifs.

www.zimoun.ch

Carsten Nicolai | Rota

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Allemagne, 2009

Rota by Carsten Nicolai / courtesy Galerie EIGEN + ART Leipzig/Berlin and Pace Wildenstein Rota by Carsten Nicolai (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Plasticien et musicien, Carsten Nicolai est l’une des personnalités les plus actives de la scène électronique minimale Allemande. Avec Rota, il nous propose un travail à la frontière de l’art et de la science. Jouant avec nos perceptions, cette sculpture lumineuse et sonore est susceptible d’influencer notre activité cérébrale en stimulant certaines fonctions du cerveau nous mettant dans des états de relaxation, d’attention voire de méditation.
Courtesy Galerie EIGEN + ART Leipzig/Berlin und PaceWildenstein

www.carstennicolai.de

Ryoji Ikeda | data.scan

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Japon, 2010

data.scan by Ryoji Ikeda (DR) data.scan by Ryoji Ikeda (Fondation Vasarely) ©Clémentine Crochet
*****

Ryoji Ikeda continue d’explorer et de façonner l’univers numérique de ses datamatics. Tentative de concrétisation des flux et données qui nous entourent, l’installation audiovisuelle data.scan est composée d’un traitement d’informations issues de cartographies récentes de l’univers et du corps humain. Un parallèle entre le 0 et le 1 et les échelles de temps, qui nous entraîne dans un monde où les codes mathématiques rencontrent les perceptions humaines.

Commissioned by Surrey Art Gallery, produced by Forma.

www.ryojiikeda.com

Marius Watz | Grid Distortion 02D 0003 & 03D 0012

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Norvège

Grid Distortion by Marius Watz Grid Distortion by Marius Watz Grid Distortion by Marius Watz Grid Distortion by Marius Watz
*****

Le travail de Marius Watz est fondé sur la génération algorithmique de formes. Il est marqué par des éléments organiques bigarrés en 2D et 3D. La série d’œuvres génératives présentée, fonctionne selon des lignes vectorielles stimulées par un mouvement laser, retraçant des formes organiques. Les recherches de Marius Watz explorent les systèmes génératifs de formes animées en temps en réel. Depuis 1996, ses installations sont régulièrement exposées à Rotterdam, Biennale d’Istanbul, Sonar de Barcelone. En 2005 l’artiste sera à l’initiative de Generator.x ; une plate-forme dédiée à l’art génératif et au design.

http://mariuswatz.com

Vera Molnàr | Plotter Drawing

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, Hongrie, 1974-1991

Vera Molnar est née à Budapest, Hongrie en 1924 et vit en France depuis 1947. Son travail a particulièrement contribué à la naissance de l’art cinétique et génératif. Et elle est devenue à partir de 1968 l’une des pionnières de l’utilisation de l’ordinateur dans la création artistique. « L’art géométrique peut, effectivement aboutir à diverses mystiques, dont l’histoire de l’art connaît beaucoup d’exemples, mais il peut aussi prendre la direction diamétralement opposée : celle des sciences exactes. Le matériau pictural choisi étant aisé à manipuler, il peut inciter à faire de l’expérimentation rigoureuse et transformer ainsi l’artiste illuminé en chercheur en art. Peu encline à la dévotion mystique et curieuse de nature j’ai relevé le défi et choisi délibérément cette deuxième voie. » Vera Molnar.

www.veramolnar.com

Nicolas Schöffer (1912-1992) | Chronos 10

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Installation, France

Chronos 10 est une œuvre chronodynamique issue de recherches sur l’espace, la lumière et le temps. Les miroirs greffés sur la structure, mus à des vitesses de rotation différentes selon un programme aléatoire, projettent des effets de lumière colorée dynamisant l’espace environnant. Repenser et dynamiser nos espaces de vie était une des préoccupations de l’artiste qui voulait "Mettre la ville dans l’art et non un peu d’art dans la ville" afin de construire un avenir environnemental de qualité.

www.olats.org/schoffer

Victor Vasarely (1906 – 1997) | Sérigraphies

Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

France

Victor Vasarely se distingue dans l’art moderne par la concrétisation plastique des tendances de l’art optique et cinétique. Son œuvre s’inscrit dans une grande cohérence, de l’évolution des arts graphiques, jusqu’à sa détermination à promouvoir un art social, accessible à tous. "L’avenir se dessine avec la nouvelle cité géométrique, polychrome et solaire. L’art plastique y sera cinétique, multidimensionnel et communautaire ; abstrait à coup sûr et rapproché des sciences." (VV).