Des méta instruments pour une écriture sonore chorégraphiée

Les méta instruments numériques forment le cœur de la création 1x1x1. Les participants ont contribué à leur élaboration, ils se les sont appropriés et constituent aujourd’hui le fil conducteur de la création.

- Le déversoir : La forme de cette machine reprend celle de l’entonnoir, son allure est similaire à celle du phonographe. Il a la fonction d’enregistreur : le déversoir récolte toutes les sources sonores, les paroles des opérateurs, les instruments conventionnels des musiciens. Tous ces éléments sonores seront assignés par la suite aux différents instruments dont les éléments déclencheurs sont des capteurs.

- Les tapis contact : Les deux tapis contact sont de forme carrée, ils possèdent chacun 12 capteurs répartis sur 3 lignes et 4 colonnes. Ce sont les pas chorégraphiés des participants sur le tapis qui déclenchent les capteurs et diffusent des sources sonores récupérées précédemment dans le déversoir.

- Le pupitre : Il prend la forme d’une table sur laquelle se répartissent de chaque côté une série de capteurs. Son allure reprend celle d’un piano. Les opérateurs se répartissent autour du pupitre et déclenchent, grâce aux capteurs, les sons préenregistrés dans le déversoir.

- Les machines à coudre : Elles sont de marque Singer et d’époque 1900. Elles ont été retravaillées pour les rendre musicales. Elles sont ainsi affublées de capteurs auxquels sont assignés dans banques sonores créées par les musiciens.