• Monster Happy Tapes ©Colin Ponthot

Colin Ponthot | Monster Happy Tapes

Sculpture | Bruxelles | Belgique

Dans une pièce se trouve un tas conséquent de bandes magnétiques audio. Ce tas organique est suspendu au plafond. Deux câbles jaunes émergent de cette masse. Au bout de chacun d’eux une tête de lecture permet d’extraire des particules sonores. Muni de l’un de ces objets, vous pouvez commencer l’exploration... Un son aquatique et étrange émerge de cette forme monstrueuse qui semble prendre vie. Plus vous « jouez », plus le son se complexifie.

Cette sculpture interactive est une renaissance, sous une forme inattendue, de la cassette audio. Datant de la fin des années 70, ce procédé d’enregistrement est aujourd’hui dépassé. C’est, en quelque sorte, un hommage à cette révolution culturelle qu’a été ce support audio en son temps. Aujourd’hui, la révolution culturelle d’hier devient une masse imposante et monstrueuse. Elle revit à l’aide des outils actuels comme la programmation et la spatialisation sonore assistée par ordinateur. Découlant des principes dogmatiques de la musique concrète, le choix de la composition sonore de cette installation s’inspire également de la scène électronique contemporaine utilisant des techniques de « Live Sampling ». Cette installation met également l’accent sur le coté sculptural et monumental du dispositif sonore et de sa matérialité.

www.impala-utopia.org