Ok Bonnie

On a pu les écouter à Marseille, au Poste à Galène, à Paris, à l’International, un Ep est sorti avec Les Fleurs du Printemps sur itunes et amazone, Laurent Garnier leur a également confié le remix rock de Pay TV.

Voici donc OK Bonnie.

Petit flash back : naissance à Lourmarin, dans une campagne qui résonne encore des guitares saturées et des pianos poussées à bout par Benjamin Rippert. Il compose, influencé par de saines références telles que Radiohead, Portishead, Aphex Twin ou encore Mark Hollis, dont il retire des mélodies délicates aux orchestrations sophistiquées. Elle, c’est Justine Bonneville, la voix, parfois susurrée, enivrante et envoûtante ...
L’aventure débute en studio mais très rapidement, l’arrivée de trois électrons : Arthur Billès, Paul Merlin et Baptiste Giampaoli transforment le projet en Live.
OK Bonnie devient difficile à classer, et prouve avec force que l’on peut mêler électro et textes en français. Les voici aujourd’hui lauréat du concours En français dans le texte, du label Discograph, mais aussi Hors les Caves, Scènes découvertes Paca, Me, Myspace & Myband.

Ok Bonnie, c’est de la pop-rock-électro, à la française, qui prépare patiemment le braquage des scènes nationales, « sans arme, ni haine, ni violence ».

www.myspace.com/okbonnie