TROPIQUE AU FESTIVAL VIA

Du 13 au 23 Mars 2014

Depuis presque 30 ans, le Festival VIA flirte avec les frontières des territoires artistiques, à la croisée des arts de la scène, de la création technologique et numérique. Toujours plus international et interdisciplinaire, VIA traduit, à Maubeuge et à Mons, la vitalité de la scène contemporaine. Il est également à noter que cette édition préfigure la Capitale européenne de la culture 2015 qui se déroulera dans ces deux villes l’année prochaine.

Pour cette nouvelle édition de VIA sera présentée l’installation Tropique d’Étienne Rey, produite par Seconde Nature et récemment dévoilée lors du festival « Chroniques des Mondes Possibles » dans le cadre d’E-topie, Marseille-Provence 2013.

Tropique

Installation A/V - 2013 - France

©Etienne Rey ©Etienne Rey ©Etienne Rey
*****

Fiche pratique

Téléchargez le dossier de présentation de Tropique

Contact du responsable de projet : Mathieu Vabre

Partenaires

- Œuvre réalisée avec le soutien de Mécènes du Sud – Projet Lauréat 2011

- Avec le soutien de la Région PACA et du CNC Dicréam

- Oeuvre réalisée dans le cadre des Ateliers de l’Euroméditerranée Marseille-Provence 2013

- En partenariat avec l’IMéRA et l’Institut de Neuroscience de la Timone (UMR7289 ) CNRS / Aix-Marseille Université

Le travail d’Étienne Rey porte sur l’espace, et plus précisément sur sa perception. En jouant de la lumière et du son, de la sculpture ou de l’apesanteur, l’artiste révèle une "phénoménologie des phénomènes physiques". Dès ses premières installations, Étienne Rey s’intéressait déjà aux rapports entre interactivité et générativité. De ces expériences sont nées un réel intérêt pour la notion d’espace qui ne peut s’envisager selon lui sans mouvement.

Aussi, sa dernière œuvre, Tropique, est une recherche basée sur l’expérience sensorielle qui joue de l’imbrication du matériel et de l’immatériel (mouvement, espace, temps, lumière, ondes sonores..). Ce qu’Étienne Rey appelle co-existence est une variante des monades de Leibniz qui lui permet d’introduire la question de la conscience. C’est la relation qui existe entre des éléments perçus et l’inscription de notre présence dans un même espace. Tropique aborde les questions de la cognition et de la perception dans un même espace liées à la vue, à l’audition, et au déplacement. En somme Tropique rend sensible l’environnement qui nous entoure, ce avec quoi nous vivons et nous interagissons, ce que l’artiste appelle des "phénomènes ondulatoires".

Etienne Rey, artiste plasticien
Laurent Perrinet, Chercheur en Neuroscience, CNRS
Wilfried Wendling, Compositeur
Julien Marro Dauzat, Ingénieur, Biogène

Production déléguée :

Seconde Nature

Coproduction :

GMEM (CNCM - Marseille)
Ososphère / Quatre 4.0
Centre des Arts d’Enghien les Bains