Tropique

Création en cours

La démarche d’Etienne Rey consiste à interroger les dimensions plastiques, sonores et l’espace perceptif qui constitue la matière première propice à la construction de formes évolutives.
La démarche suit un même objectif : aborder notre monde sous un angle phénoménologique pour révéler des mécanismes d’organisations, de relations génériques. En outre, tout élément ou entité est en relation et agit sur son entourage tout autant que son entourage agit sur lui, c’est un principe de coexistence. La question de l’interrelation est au centre du processus et s’exprime au travers des collaborations avec des musiciens, ingénieurs, chercheurs, qui traduisent aussi un processus d’écriture.

www.ondesparalleles.org/

Projet en cours de création : TROPIQUE
Tropique, une ligne terrestre imaginaire où le soleil atteint le zénith au solstice. Tropique est l’expression d’un Hic & Nunc à une position, une date et une heure précises où s’explore un monde en relation.

Tropique est une installation plastique et sonore où I’on explore un présent en train de se réaliser, résultat de la combinaison de phénomènes dynamiques en corrélation. Tropique est une installation environnementale, un espace vide de matière, qui se densifie en ondes sonores et lumineuses, activées et modulées par la présence et l’activité humaines. Ce projet met en lien la perception de l’espace articulée au mouvement, à la lumière et au son. Les personnes qui se situent dans l’espace sont entourées d’une aura lumineuse et sonore qui fluctue en fonction des mouvements et de la proximité des corps.

Accueilli en résidence dans le cadre des résidences de recherche de l’IMéRA pendant 6 mois (3 périodes de 2 mois), ce projet est élaboré en collaboration avec des chercheurs.

Les deux axes de recherche relèvent de la neuroscience avec Laurent Perrinet, spécialiste de la perception et de la cognition, et de la physique avec le LPMC (Laboratoire de Physique de la Matière Condensée), spécialistes des ondes et de la diffusion de la lumière. Nous aborderons ainsi les questions de la cognition et de la perception de l’espace liées à la vue, à l’audition, et au déplacement, auxquelles nous lierons les questions relatives à la diffusion de phénomènes ondulatoires.