Partager
close
Artiste
Home / Artistes / LEAUSTIC Fabien

LEAUSTIC Fabien

LEAUSTIC Fabien

En explorant la science, la physique, la technologie, Fabien Léaustic détourne, puise dans les codes et les méthodes de la recherche scientifique pour en extraire des œuvres à l’écriture poétique.

Né à

Besançon en 1985.

Biographie de l'artiste

Fabien Léaustic présente comme particularité d’être diplômé à la fois d’une école d’ingénieur et de l’école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il expose son travail en France ou à l’étranger, dans des institutions (Palais de Tokyo, CENTQUATRE Paris, Centre des arts Enghien les Bains, Casa de Velazquez Madrid, FRAC Franche-Comté…) ou des structures indépendantes (Fondation Vasarely Aix-en-Provence, Espace Pierre-Cardin Paris…). Fabien Léaustic poursuit maintenant ses recherches à la Cité internationale des Arts à Paris.

Site Internet

Puisant dans les sciences, les mathématiques, la mécanique, la thermodynamique, Fabien Léaustic effectue un travail de (re)conversion qui l’amène à emprunter les routes de l’art…

Dans sa conversion à la création artistique il garde le ressort de la création propre aux sciences, une façon d’éclairer un pan du réel et d’en révéler la magie. Ses machines fascinent, on y retrouve l’ingéniosité d’un engin capable de nous transporter ailleurs, dans des paysages jamais entrevus, la ruse, le stratagème, pour saisir, piéger les forces de la nature, les détourner, produire des effets insoupçonnés. En usant de la méthode scientifique, il tente de reproduire ces phénomènes presque insaisissables. La manipulation de ces événements lui permet d’en déployer les résultats aléatoires. C’est un artiste qui interroge les zones d’ombre de la connaissance. Il nous rappelle que la nature est partout, jusque dans nos ordinateurs, fabriqués avec des matériaux naturels.

Ses investigations l’amènent à fréquenter tant l’univers que l’esprit humain, il joue le rôle d’intercesseur auprès du spectateur où ses dispositifs amènent celui-ci à ressentir ce qui n’est pas censé l’être. La lumière étant son principal outil, est mise à contribution dans ses dispositifs où ce qui était ignoré car invisible est donné à voir et à ressentir au spectateur. La science étant au service de l’art afin de « dénuder » l’invisible et l’éphémère dans lesquels nous sommes condamnés ou assignés.



Quelques oeuvres

Aurore (2016)

Aurore

Avec Aurore, nous sommes face à un dispositif sculptural tout entier dévoué à la production d’un arc-en-ciel et à troubler son image déjà fragile et évanescente.
En effet, un arc en ciel semble flotter devant nous.

Une perturbation se manifeste par un bruit sourd qui brouille la projection, les couleurs se mélangent puis se reforment et reprennent leur position dans le spectre.

Un rayon lumineux traverse un bac d’eau et se diffracte sur le mur d’en face, projetant un arc en ciel dévoilant ses couleurs. Le dispositif laisse tomber une goutte d’eau dans le cristallisoir, ce qui perturbe la surface de l’eau et donc le spectre lumineux, lequel est ainsi violenté avant de retrouver sa position initiale. Le spectateur est invité à observer la décomposition de la lumière à travers cette installation poétique qui restitue à l’expérience de Newton sa puissance de révélation et sa plasticité ; la preuve que toutes les couleurs du monde sont bien contenues dans la seule lumière blanche.



Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.