Partager
close
Artiste
Home / Artistes / MAIGRET Nicolas

MAIGRET Nicolas

MAIGRET Nicolas

Nicolas Maigret expérimente le son, l’image, le réseau et l’architecture qu’il met littéralement à l’épreuve et métamorphose des lieux, des techniques, des objets par des protocoles critiques et vibratoires.

Site Internet
Biographie :

Il a initié le groupe de travail disnovation.org avec lequel il réalise un ensemble de recherches sur les « propagandes de l’innovation ». Il enseigne à Parsons (Paris) et a co-fondé le collectif Art of Failure en 2006. Avec Maria Roszkowska, il a récemment publié « The Pirate Book », une anthologie sur le piratage de contenus culturels.

Son travail a été présenté dans des expositions et festivals internationaux : Transmediale (Berlin), Museum of Art and Design (New York), Chaos Communication Congress (Hamburg), ISEA (Hong Kong), Palais de Tokyo (Paris), Centre Pompidou (Paris), Elektra (Montréal), China Museum of Digital Arts (Beijing), HEK (Basel), Polytechnic Museum (Moscow), File (Sao Paulo), Northwest Film Forum (Seattle), School of the Art Institute (Chicago), The Pirate Bay 10th Anniversary (Stockholm), Eastern Bloc (Montréal)… Son travail a notamment fait l’objet d’articles dans Forbes, Wired, Vice, Motherboard, Libération, Die Zeit, Arte TV, Next Nature, Hyperallergic, Le Temps, Neural.it, Digicult, Gizmodo, Seattle Weekly, torrentfreak.com, et Filmmaker Magazine.

Né en :

1980

Nicolas Maigret expérimente la capacité des technologies contemporaines à auto générer des langages sonores ou visuels spécifiques. Dans ses réalisations, les caractéristiques internes des médias sont rendues perceptibles à travers leurs erreurs, dysfonctionnements, états limites ou seuils de rupture, dont il développe des expériences audio-visuelles à la fois sensorielles et immersives. Nicolas Maigret développe une pratique expérimentale du son et des images électroniques depuis 2001. Après avoir étudié les arts intermédia à Besançon, il intègre le laboratoire Locus-Sonus à Nice où il explore le domaine de la création sonore en réseau. Il a enseigné à l’École des beaux arts de Bordeaux et est actuellement impliqué dans le projet Plateforme, un ‘artist run space’ basé à Paris. En parallèle, il développe des projets sonores et numériques en solo et avec Nicolas Montgermont sous le nom d’Art of Failure.



Quelques oeuvres

Floating Prophecies (2015)

Floating Prophecies

Ce film prend la figure du drone comme point de départ, afin d’explorer les zones de recoupement entre des visions fictionnelles issues de la littérature d’anticipation et l’émergence bien réelle de machines de vision volantes dans le quotidien, le folklore et l’imaginaire contemporain.

Les deux artistes ont collecté sur YouTube les vidéos depratiques amateurs : un homme se jette à l’eau pour récupérer la machine, un autrecouché au sol tente de s’en protéger, un bouc qui attaque l’objet volant… En confrontantces images incongrues à des textes prophétiques de science-fiction, un avenir destiné à sefiger dans l’absurde est annoncé.

En s’installant sur la pelouse on entre en immersion totale, à la fois assis et en lévitation,on suit le parcours des drones entre science-fiction et génération YouTube. Cette collection d’une centaine de vidéos tisse un lien entre écrits d’anticipation et les nouveaux usages,parfois étranges, des technologies. Les sous-titres ainsi que la voix off sont des citationsissues des livres installés autour de vous.

À l’instar du faux gazon, entre artificiel et naturel ; les drones volent au dessus depaysages ruraux ou urbains, parfois en interaction avec la faune ou les humains, scènesdans lesquelles le technologique rencontre le naturel. La voix, typique d’une banded’annonce, nous plonge dans un monde d’anticipation, quand déjà au XIX et XXème siècle,certains imaginaient ces créatures volantes, hybrides, entre robot et humains, dotésd’intelligences ou de caméras. Le texte, en lien étroit avec l’image s’impose comme uneforme de prophétie réalisée.

Floating Prophecies (les prophéties flottantes), prend tout son sens : de l’imaginationd’auteurs de science-fiction et de récits d’anticipation, à la concrétisation des objetsvolants qu’ils n’auraient jamais pensé pouvoir exister un jour, les utopies ou dystopiesracontées dans les livres se retrouvent rattrapées par l’évolution technologique duXXIème siècle.



Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.