Partager
close
Artiste
Home / Artistes / SCHMITT Antoine

SCHMITT Antoine

SCHMITT Antoine

Plasticien du mouvement, artiste numérique, Antoine Schmitt développe sa pratique autour de la création de formes « programmées pour être libres ». Ses œuvres, abordent des thèmes contemporains ou intemporels tels que la condition d’être libre, les systèmes de réalité ou encore les forces et leur formes. Antoine Schmitt confronte sa pratique avec des champs artistiques plus établis comme la danse, la musique, le cinéma, l’architecture ou la littérature, et en revisite les codes.

Né en

France en 1961.

Biographie de l'artiste

Antoine Schmitt est artiste plasticien contemporain, ingénieur programmeur et designer français. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, ingénieur spécialisé en intelligence artificielle et en interactions homme-machine, il poursuit en parallèle une carrière d’artiste plasticien reconnue par de nombreux prix et expositions.

Site Internet

Artiste plasticien, Antoine Schmitt crée des oeuvres sous forme d’objets, d’installations et de situations pour traiter des processus du mouvement et en questionner les problématiques intrinsèques, de nature plastique, philosophique ou sociale. Héritier de l’art cinétique et de l’art cybernétique, nourri de science-fiction métaphysique, il interroge inlassablement les interactions dynamiques entre nature humaine et nature de la réalité. À l’origine ingénieur programmeur en relations homme-machine et en intelligence artificielle, il place maintenant le programme, matériau artistique contemporain et unique par sa qualité active, au coeur de ses créations pour révéler et littéralement manipuler les forces à l’oeuvre. Avec une esthétique précise et minimale, il pose la question du mouvement, de ses causes et de ses formes.



Quelques oeuvres

City Lights Orchestra

City Lights Orchestra

Nne symphonie visuelle ouverte pour les fenêtres de la ville : les fenêtres des maisons et buildings de la ville, et les écrans des smartphones dans la rue. La nuit, chaque ordinateur connecté à internet éclaire la fenêtre de son bureau ou de la maison s’allume et s’éteint, chacun selon sa partition propre, mais en rythme avec tous les autres.

City lights Orchestra est une symphonie visuelle ouverte pour les fenêtres de la ville : les fenêtres des maisons et buildings de la ville, et les écrans des smartphones dans la rue. La nuit, chaque ordinateur connecté à internet éclaire la fenêtre de son bureau ou de la maison, et cligne, pulse, bat, s’allume et s’éteint, chacun selon sa partition propre, mais en rythme avec tous les autres. Les smartphones dans la rue font de même.

Chacun peut participer à tout moment : la symphonie est composée pour accepter un nombre illimité de participants et ne s’arrête jamais. Elle se recompose indéfiniment, selon une partition vivante générée à partir d’un ADN musical de départ. La ville entière devient l’orchestre : à la fois interprète et spectatrice de la symphonie qui se joue, le temps d’un événement, d’un festival, ou en permanence.

L’oeuvre rappelle la vie quotidienne des ménages qui le soir, allument leur télé, faisant vibrer leurs fenêtres par les lumières qu’elles renvoient.



Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.