Partager
close
Exposition
Home / Expositions / IRISATIONS

IRISATIONS

IRISATIONS

L’exposition Irisations présentée à la Fondation Vasarely s’inscrit dans un rapprochement entre l’art cinétique, l’op art et une création actuelle à l’ère numérique qui participe au renouvellement d’un des courants artistiques majeurs du XXème siècle. Les oeuvres présentées explorent le rayonnement lumineux, son spectre, ses couleurs, et le phénomène perceptif. Dans cette exposition qui invite une vingtaine d’artistes contemporains nationaux et internationaux, l’oeil du visiteur, l’espace, l’illusion et le mouvement sont au coeur du processus artistique.

Exposition visible à
Date
Du 16 juin au 2 octobre 2016
Production

Tout en mettant en perspective sans faire une rétrospective, le titre de l’exposition –Irisations– évoque à la fois la lumière, la couleur, l’iridescence et induit d’emblée l’expérience visuelle et le rapport du spectateur à l’espace.

On retrouve l’importance du mouvement dans des travaux plastiques comme chez Timothée Talard ou Etienne Rey qui intègrent le mouvement du spectateur et ses déplacements dans l’espace pour dévoiler un arc-en-ciel ou générer des empilements d’espaces. Chez Pe Land, le mouvement à l’oeuvre est motorisé et crée un tableau en mouvement explorant les variables colorées du spectre lumineux. Ensuite se déploient les diverses tonalités de la couleur, l’éventail de leur liquidité, l’arc-en-ciel de leur polychromie avec les oeuvres de Troïka et la déconstruction de la lumière blanche avec Flavien Théry.

Enfin, le phénomène optique à l’origine de l’iridescence nous est dévoilé. Le terme dérive du grec ancien Iris qui fait référence à l’arc-en-ciel, motif récurrent tout au long de l’exposition. Phénomène qui a longtemps fasciné l’homme, il est aussi à l’origine de nombreuses mythologies et symboliques. Un des premiers mythes fondateurs est celui de la déesse Iris de la mythologie grecque. Déesse de l’aurore et du crépuscule, elle établit la communication entre le domaine des dieux et des hommes. Elle symbolise la dialectique, conjure violence et naïveté, fait naître un être nouveau.

La posture politique engagée par les artistes cinétiques dans les années 1960 en rupture avec les grands principes modernes bouleversent les frontières de l’art en reconfigurant le traditionnel “rapport oeuvre-spectateur” dans le but de “donner au spectateur une participation majeure”. Motif fragile et éphémère, avec la figure de l’arc-en-ciel, les problématiques actuelles posées par les artistes comme Nicky Assman, Verena Friedrich, Fabien Léaustic et Timothée Talard nous interrogent sur la vanité humaine et la profonde transformation de l’homme et de sa relation avec son milieu naturel par le prisme des technologies. Le destin de l’homme dans cette relation reconfigurée se dessine avec l’avènement d’une nouvelle dialectique entre l’homme, le vivant et la nature.

Oeuvres présentées

Time only exist so that nothing happens at once
Time only exist so that nothing happens at once TROIKA Cette oeuvre vidéo nous confronte à la fonction même du temps, par l’intermédiaire d’un procédé d’apparence simple : la captation de l’expansion d’une tâche d’encre en différentes variations colorées
Arc-en-ciel dans la nuit
Arc-en-ciel dans la nuit TALARD Timothée La série “Arc-en-ciel dans la nuit” est composée de peintures holographiques faites à partir de dérivés d’hydrocarbure, de xylène et d’acrylique.
Les Contraires n2
Les Contraires n2 THÉRY Flavien A la manière d’un prisme, ce dispositif décompose la lumière blanche en un spectre de couleurs organisées en une suite de compositions géométriques, affichées par un écran à cristaux liquides modifié
Trame Elasticité
Trame Elasticité REY Étienne Composé d’une succession de lames de miroirs, verticales et rotatives, l’installation Trame se joue des reflets et de la démultiplication de l’espace, offrant au spectateur une multiplicité de points de vue dans lesquels il peut se perdre à loisir.
Haptic
Haptic UMEDA Hiroaki Haptic, est une création chorégraphique, dans laquelle tous les facteurs physiques contribuent à l’ambiance sur la scène.
Aurore
Aurore LEAUSTIC Fabien Avec Aurore, nous sommes face à un dispositif sculptural tout entier dévoué à la production d’un arc-en-ciel et à troubler son image déjà fragile et évanescente. En effet, un arc en ciel semble flotter devant nous.
The Long Now
The Long Now FRIEDRICH Verena Une machine construite par l'artiste crée et dépose une bulle de savon en suspension dans l’air, dans un cube de verre scellé. Généralement stable quelques secondes, la bulle stagne et reste en apesanteur sans jamais s’éclater.
Incidences [maquette]
Incidences [maquette] REY Étienne En s'inscrivant en lien étroit avec l'architecture, l'oeuvre Incidences composée de parois optiques iridescentes se déploie dans l'espace, pour créer des fenêtres transversales et élargir littéralement le champ de vision du spectateur.
Liquid Solid
Liquid Solid ASSMANN Nicky Ce plan séquence nous plonge au coeur de la précipitation créée par la congélation de savon liquide. Les cristaux congelés, rappelant des motifs fractals, illustrent la richesse de tout événement chimique lorsque l’on opère un changement d’échelle.
Solace
Solace ASSMANN Nicky Une étrange machine cinétique crée, à intervalles réguliers, un monumental écran de savon. S’en suit une turbulente chorégraphie de couleurs iridescentes et de mouvements de fluides. Jusqu’à ce qu’inévitablement la gravité - reprenant lentement son emprise sur la membrane - provoque l’éclatement du film.
Color n1
Color n1 LANG Pe Spectre de lumière déconstruit, Color nI1 est un paysage animé, entre motifs diffus et vagues colorées. Ce tableau cinétique crée les variations de couleurs par la rotation d’une centaine de modules de feuilles semi-transparentes. Avec son arc-en-ciel mouvant et hypnotique, Pe Lang nous permet d’éprouver toutes les vibrations de la lumière.


Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.