Partager
close
Exposition
Home / Expositions / LANGAGES MACHINES

LANGAGES MACHINES

LANGAGES MACHINES

Langages Machines se tiendra à Aix-en-Provence à Seconde Nature et à la Fondation Vasarely du 15 septembre au 22 octobre 2017.

Exposition visible à
Date
Du 15 septembre au 22 octobre 2017
Production

On parle aujourd’hui de société de l’information, de la surabondance de l’image à l’ère du numérique. Les relations sociales dans notre monde post moderne sont médiatisées par l’image. Le langage visuel s’étant ainsi substitué au langage écrit.

Pourtant, le texte continue de pré-dominer et reste le support par excellence de communication et de transmission des connaissances à l’ère numérique. Le web semble d’ailleurs avoir réalisé le rêve prodigieux d’une bibliothèque de tous les savoirs suivant une logique d’exhaustivité et de classement constamment plus performante et précise.

La communication entre personnes (sms, chat, mails, réseaux sociaux..), l’archive (Big Data, Open Data..), ou les réseaux informatiques, sont avant tout basés sur des textes et du code.

Mais si l’écrit reste prédominant dans l’hypercommunication rendue possible par les réseaux, l’ère numérique l’a désormais rendu mouvant, passager. Les mots sont désormais échangés de manière fugace, voués à rapidement disparaitre, à être corrigés, modifiés au fur et à mesure que notre “timeline” s’implémente.

Des écritures d’intelligences artificielles, aux potentiels moyens de communication, cette exposition s’intéresse aux dispositifs alternatifs, à une histoire parallèle ou futuriste à la nôtre.

Machines à écrire génératrices de créatures artificielles, membranes sonores constituées d’enveloppes postales, encyclopédie d’images récoltés sur google ou générateur autonome de critiques d’art, chaque oeuvre présentée questionne l’écriture, le langage, la narration, la transmission des savoirs, le statut et le rôle de l’auteur, et bien sûr la gestion de ces flux d’informations à l’ère du numérique.

Oeuvres présentées

Déjà Entendu
Déjà Entendu TRUNIGER Lukas 102 écrans, 102 hauts-parleurs, des algorithmes, des logiciels d’apprentissage-machine… Déjà Entendu ! An opera automaton revisite avec des technologies modernes le mythe de Faust, transformant la légende classique en opéra électronique.
Master_Of_The_Wolves
Master_Of_The_Wolves BAUER Pascal
Recombinaison
Recombinaison BÉLAND Véronique En posant la main quelques secondes sur un capteur tactile connecté à une météorite, le spectateur reçoit un message du cosmos qui lui est spécialement dédié. L’Univers nous parle à la manière d’un oracle, comme si le transcodage d’un phénomène scientifique dans un langage connu de tous pouvait enfin donner les réponses à nos questions restées sans réponses.
Nihil ex Nihilo
Nihil ex Nihilo LUQUE SANCHEZ Felix Nihil ex Nihilo, est basé sur un scénario classique de cette subculture: il nous raconte l'histoire d'un ordinateur, le SN W8931CGX66E, qui à la suite d'une altération électronique, décide de libérer les autres machines.
Relique Parasha Noah Google Translate
Relique Parasha Noah Google Translate PASKINE Max L'artiste explique sa démarche. "L’idée était de traduire l’Ancien Testament de l’ancien hébreu à l’anglais en utilisant Google Translate. La traduction de cette partie de la Bible appelée Paracha Noah est donc très approximative, Google Translate mélange les mots, en retranscrit certains directement en lettre ou tout simplement phonétiquement, et fait apparaître des signes typographiques hasardeux. Cette pièce est en quelque sorte une relique, car ce procédé fut créé seulement pour une parti de la Genèse que la religion juive appelle «Paracha Noah». Quand j’ai voulu le lendemain appliquer ce principe de travail aux autres parties de l’Ancien Testament, Google avait sans que je ne le sache mis à jour son outil Google Translate, et la traduction se faisait alors définitivement plus précise, plus fine et plus juste. Le travail se devait donc d’en rester là, la pièce était finie, inéluctablement incomplète, et le sujet devait être alors le Déluge, Noah, la Tour de Babel et Nimrod, la perte du langage et le fruit de leurs propres incompréhensions."
Crypted Old Testaments
Crypted Old Testaments PASKINE Max Cette pièce présente cinq rouleaux de 90 cm de large pour une longueur variable. Chaque rouleau représente un des cinq rouleaux du Pentateuque (soit l’Ancien Testament : la Genèse, l’Exode, le Lévétique, les Nombres et le Deutéronome) Le Pentateuque signifiant en Grecque «Le Contenant des cinq rouleaux ». Ces cinq parties du livre sacré sont passées entièrement dans un logiciel de cryptage à mot de passe, le mot de passe ayant été créé au hasard grâce à un chiffrement. Il en résulte cinq affiches remplies de lettres et de chiffres, formant un gris de texte illisible. L’important ici est qu’il n’y ait aucun moyen de revenir en arrière. Il n’y a pas de procédé capable de décrypter ces textes pour retrouver les originaux. Aucun moyen non plus de vérifier la véracité de mon propos. J’inclus dans ce travail quelque chose qui me semble important et que je n’avais pas encore touché jusqu’alors. L’idée du doute, du spectateur qui se retrouve face à cette abstraction sans pouvoir en vérifier l’authenticité. L’œuvre met alors en jeu la confiance du spectateur dans le titre donné à l’installation, qui fonctionne comme descriptif du processus.
The Shapes of Collapses
The Shapes of Collapses PASKINE Max Cette série de dessins A4 présente des tracés reprenant les contours de tablettes archaïques mésopotamiennes en argile tout en les vidant de leurs fonds, de leurs volumes. Ces dessins sont obtenus au hasard grâce à un procédé informatique. Le but était de supprimer le sens initial, d’effacer le langage pour ne garder qu’une forme abstraite. Cette recherche graphique fait suite à la vidéo «Tower of Babel » elle fait aussi la transition dans mes recherches, entre mon premier album Nimrod en 2014 et le second The Shapes of Collapses sorti en 2017. Cette collection de dessins fut présentée une première fois lors de l’exposition Nouveaux Regards en 2015 à Aix-en-Provence, au Pavillon Vendôme. La collection est visible sur internet.
La Tour de Babel
La Tour de Babel PASKINE Max
Où Maintenant
Où Maintenant COUDSI Cléa & HERBIN Éric Plusieurs centaines d’enveloppes sont fixées sur un mur. Elles sont visibles du côté du rabat qui sert à leur fermeture. Aucune trace n’est visible sur ces enveloppes. Elles sont neuves, n’ont jamais été scellées, envoyées.
Copies Non Conformes
Copies Non Conformes BABIOLE Cécile Copies Non Conformes est une installation. La phrase "Je ne dois pas copier " est installée au sol, imprimée en 3D puis scannée, et ré-imprimée en 3D jusqu'à ce que les lettres disparaissent sous les effets de la reproduction numérique, à l'image de la fatigue de la main d'un enfant qui rédige une punition scolaire.
Encyclopedia
Encyclopedia LALLEMANT Jean-Benoît Inspirée par l'Encyclopédie des philosophes des Lumières au XVIIIème siècle, Encyclopedia permet d’entrevoir les limites d’une connaissance dont Internet est l’outil.
Life Writer
Life Writer MIGNONNEAU Laurent & SOMMERER Christa On parle aujourd’hui de société de l’information, de la surabondance de l’image à l’ère du numérique. Les relations sociales dans notre monde post moderne sont médiatisées par l’image. Le langage visuel s’étant ainsi substitué au langage écrit. Pourtant, le texte continue de pré-dominer et reste le support par excellence de communication et de transmission des […]
Le Critique Automatique
Le Critique Automatique SCHMITT Antoine Le Critique Automatique génère l’un après l’autre des textes critiques sur des artistes contemporains.
Oracles
Oracles FOURNIER Thierry Oracles est composé d’une série de SMS générés par un premier mot choisi arbitrairement, suivi exclusivement des suggestions automatiques d’un smartphone.


Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.