Partager
close
Oeuvres
Home / Continuum

Continuum

Continuum

Dans cette oeuvre audiovisuelle est réinventé un coucher de soleil tel que l’on pourrait, peut-être, observer sur Mars, à travers un fond de paysage coloré.

L’oeuvre s’appuie sur les images captées par les rovers, sondes capables de se déplacer sur un astre. Chaque visiteur peut choisir le paysage à observer, expérience qui s’accompagne d’une création sonore d’Eliane Radigue.
En admirant l’événement qui est en train de se passer, dont les mouvements et variations paraissent presque imperceptibles sur le long terme, les visiteurs sont invités à la contemplation. L’expérience méditative de la beauté d’un coucher de soleil transcende les pays, mais aussi les planètes. En immersion, les visiteurs sont transportés sur cette planète extraterrestre, et admirent cet étrange paysage, car sur Mars, le soleil ne disparaît jamais vraiment.
Le titre lui-même introduit cet éternel recommencement, que ce soit l’expérience de vie cyclique, mort et vie, que le continuum temporel et visuel que nous offre ce coucher de soleil martien.



Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.