Partager
close
Oeuvres
Home / Universal Texture

Universal Texture

Universal Texture

L’artiste Clément Valla nous propose une installation composée de plusieurs images.
Chacune de ces photographies représente un morceau de paysage. Ici, l’artiste n’est pas l’auteur de ces images, il utilise des images virtuelles existantes qu’il capture depuis un logiciel nommé Google Earth.

Artistes liés

Le travail de Clement Valla est ici plus proche du travail de l’archiviste que celui du photographe. L’artiste nous propose des impressions sur toile de lin, chaque image correspond à une capture d’écran réalisée lors d’une recherche sur Google Earth.
Clement Valla s’intéresse aux anomalies provoquées par l’assemblage automatiques des photographies aériennes et des données cartographiques du logiciel Google Earth.
Ce logiciel est la propriété de la société Google, il permet une visualisation de la Terre à partir d’un assemblage de photographies aériennes ou satellitaires et de données cartographiques. L’utilisateur peut ainsi sillonner virtuellement le monde depuis son ordinateur.
Avec Google Earth, nous pouvons parler de numérisation du monde ; cependant le monde que nous donne à voir Google présente certaines aberrations causées par les contradictions produites par la multiplicité des sources de données incompatibles entre elles (image aérienne, images 3D, données cartographiques).
Clement Valla traque les défauts de modélisation de Google Earth et collecte les sublimes ratés de la machine : des ponts dégoulinants, des routes molles, des gratte-ciels qui tanguent… Il souhaite garder en mémoire ces images représentant les failles techniques que Google cherche à tout prix à effacer pour nous offrir une image du monde lisse et homogène.

Historiquement, la photographie servait à représenter le réel mais lorsqu’elle passe par nos écrans, par le monde virtuel la représentation du monde en est déformée. La photographie virtuelle va t-elle prendre le pas sur le réel ?
Ce qui peut nous surprendre dans ce projet, c’est le fait de se rendre compte que plus nous nous perfectionnons d’un point de vue technique, et moins nous semblons voir le monde pour ce qu’il est réellement.
Cette installation offre aux spectateurs des vues de paysages flasques et objets mous, les images en 2D s’étalent dans l’espace : du mur, elles glissent vers le sol.



Connexion
Pas encore inscrit ? Mot de passe oublié ?
fermer Définition
Le mot à définir :
Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt. Omnimpelibea adi dolupta tiust, sust quis dolorem. Fictemodit. Ri incipsuntiae volum rernam nati sequam, con re el es eicidiam aperfernam anis sit quiatiunt.